Chapitre 1: Entre Alpilles et Provence

"Entre Rhône et Durance, les Alpilles déploient leurs voilures de pierre, où sans fin, issu des profondeurs, le vent tourbillonne et sculpte le roc. L'amandier grimaçant défie le Ciel et ses fleurs éclateront sur ses branches tordues. L'olivier étincelle et , tandis que meurt la lumière, chaque soir le cyprès évangélise sur les plateaux.
Alpilles des Baux, Alpilles d'Orgon, d'Eyguières ou d'Eygalières ! Assises prestigieuses portant haut dans le silence des rocs et des ruines, l'âme de Provence !" Maurice Pezet

  
Terres  d'histoire
Arles la romaine, Saint Rémy-Glanum, perle de l'antiquité provençale, Les Baux et le Val de l'Enfer de Dante, Fontvieille et son moulin rendu célèbre par Alphonse Daudet, Montmajour, l'impressionnante abbaye bénédictine, Tarascon  sa tarasque et ses imprimés provençaux....
Tous ces noms ont en commun leur appartenance à ces chemins de la légende et de l'histoire, de la tradition et de la gastronomie : les routes lumineuses des Alpilles. 
Les riches villes voisines, Avignon la papale, Aix l'italienne, Martigues la provençale maritime, Marseille la cité phocéenne.  
Et les belles camarguaises, Aigues-Mortes et les Saintes Maries  de la mer, les bordent de toutes parts les laissant toutefois s'échapper  jusqu'à Nîmes la taurine.

Terres de couleurs 
La Provence est aussi le lieu sacré des peintres à la recherche de la lumière si éblouissante, du bleu unique du ciel, des centaines de verts différents et des ocres naturels. 
On y rencontra Vincent Van Gogh venu un soir en Arles, croquer le "café la nuit" place du forum, en juillet. A Saint Rémy, il nous offrit les "blés jaunes au cyprès".
Paul Gauguin, Paul Signac complétèrent le tableau. Picasso,   habitué des arènes, profita du spectacle tauromachique pour nous léguer de merveilleux dessins. Inspiré par "les grandes baigneuses" de Cézanne, il composa "les demoiselles d'Avignon". Cézanne, depuis le Jas  de Bouffan, sa demeure aixoise, étudia la sainte Victoire et à l'image de Jean Cocteau tourna aux Baux de Provence "le testament d'Orphée" dans le cadre grandiose de la "cathédrale d'images".
Quant à Raoul Dufy, il séjourna  à l'Estaque près de Marseille et termina sa vie  à Forcalquier en Haute Provence. Aquarelliste, décorateur, Yves Brayer  s'installa aux Baux pour y décorer la chapelle des Porcelet. 
 Tous et tant d'autres, connus ou inconnus ont été comblés par  leur expérience picturale provençale et nous en profitons toujours aujourd'hui.